L'ECM des Childfree

Avatar du membre
Spiroulette

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Melou

J'ai encore mes deux grand-mères, et elles ont toutes les deux plus de 80 ans. L'une ne s'est jamais permis aucune remarque sur les choix de vie de ses petits enfants quels qu'ils soient (même pour des choses pas forcément évidentes pour sa génération, genre tatouages, être végétarienne ou vivre en Allemagne par exemple), tant qu'on est heureux ça lui va.
L'autre en revanche a des avis beaucoup plus tranchées et ne se gêne pas pour les exprimer :cretin: mais à ma grande surprise ça a joué en ma faveur parce qu'elle m'a déjà dit "ne fais pas d'enfants tu seras tranquille !" :yawn: Elle me dit aussi régulièrement qu'elle n'a plus de patience avec les enfants.
Bon après elle m'a dit aussi qu'elle gardait les affaires de bébé de ma cousine dans son grenier pour quand j'en aurai donc finalement j'en sais rien... :hesite:  Mais en tout cas il n'y a jamais eu de pression ou de reproches de sa part.
Après je me demande si l'absence de jugement de la part des grand-parents (quand on a cette chance) ne vient pas d'un certain pragmatisme ? Elle a déjà fait le tour de la parentalité et de la grand-parentalité (ça se dit ?), même si elle aime beaucoup ses arrière-petits-enfants, elle les voit très peu parce que mes cousines ont quitté la région, et elle me voit beaucoup plus souvent qu'elles même si j'habite loin aussi entre autres parce que je n'ai pas d'enfants et que je suis plus flexible. Bref j'ai l'impression qu'à cet âge là, la présence d'arrière-petits-enfants ne change pas trop leur vie et de fait ils s'en fichent un peu...?
Avatar du membre
Soulsight
Localisation : A côté de sa hache

@Melou 
Feu ma grand-mère disait la même chose, de profiter de ma jeunesse, de ne pas faire d'enfants trop tôt, nanani nanana. Seulement, comme le prouve la tienne, y'a quand même un secret espoir de voir des bébés arriver. Maintenant, si y'a des cousins, ça ira, la famille va perdurer !
Mes grand-parents sont désormais tous partis, je n'ai pas de pression de leur part. La génération en dessous ou la mienne par contre :icon_rolleyes:
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Agnies
Localisation : Belgique
Pronoms : elle

@Soulsight 
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Roxie
Gardienne du trésor
Gardienne du trésor
Localisation : Je bouge beaucoup, alors partout !
Pronoms : Elle
Contact :

Si vos parents ont tant envie que ça de s'occuper des enfants des autres ils peuvent accueillir des enfants défavorisés en vacances.

Ma mère le fait depuis 2 ans, et elle kiffe. Elle va d'ailleurs changer de métier pour devenir famille d'accueil.

On est 3 sœurs. La plus jeune a toujours voulu des enfants mais elle est encore un peu jeune, moi je n'en veux pas, et celle du milieu on n'en a jamais parlé mais je pense que non.

Ils m'ont jamais mis la pression vis-à-vis de ça donc ça va j'ai de la chance.
Avatar du membre
Arya_13

Je n'ai plus mes grands parents donc je ne pourrais pas dire pour la pression de ce côté là, mais ma mère n'accepte pas très bien, et elle m'a aussi sorti le "est ce qu'on a mal géré un truc dans ton enfance ?" et j'étais là "non, vrmt pas, je vois pas comment tu penserai que c'est pour ça.."
Avatar du membre
Eitae

L'autre jour c'est mon père qui a rajouté son grain de sel, j'étais étonnée, lui qui s'exprime jamais sur ces trucs là : il disait à un couple d'amis que je ne voulais pas d'enfants, la femme a répondu "ah ben je la comprends !" :coeur: , en plus on avait devant nous les 4 gosses de mes cousines qui criaient et courraient partout (littéralement la scène clichée des gosses insupportables quoi). Et lui "ah ben je vais quitter ta mère et me mettre avec une grand-mère", "pourquoi ??", "ben pour avoir des petits enfants !", pour rire évidemment, mais bon... :icon_rolleyes:

Pis y a évidemment des mecs que je rencontre, que je connais à peine, j'entends encore trop souvent les habituels "ouais tu dis ça pour l'instant !", "tu verras tu changeras d'avis", ben oui j'suis une pauvre gamine incapable d'avoir une vraie réflexion et de faire mes propres choix quoi, vous savez tous mieux que moi ce qui me conviendra, merci bien.

@Roxie J'avais donné cette idée à ma mère quand elle était dans une phase de "mais je veux pouponneeeer", d'autant que plus jeune on accueillait une enfant de mon âge pour partir en vacances et tout, elle pourrait le refaire, mais non "c'est pas pareil !", "ça serait pas le mieeeen"...
Au final j'en viens à me demander si c'est pas juste pour faire comme tout le monde et avoir des trucs à raconter à ses amies (ben oui sur sa fille y a jamais rien de nouveau à raconter), plutôt qu'une réelle envie de s'occuper d'enfants, quand je vois les conversations et préoccupations de mes cousines qui en ont et mes tantes, c'est pas spécialement enviable quoi. Mais bon elle est à la retraite, je me dis que si elle le voulait elle pourrait très bien faire du bénévolat dans ce domaine.
Ne pas citer mes spoilers, merci !
Avatar du membre
Spiroulette

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Soulsight
Localisation : A côté de sa hache

@Spiroulette 
Je compatis !
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Octavienne

@Spiroulette
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Spiroulette

@Octavienne
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.



@Soulsight
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent voir ce contenu.
Avatar du membre
Mû.
Pronoms : elle

Je sais pas si je suis choquée ou rassurée de voir que ma mère est pas la seule à penser que je ne veux pas d'enfants à cause d'un truc qu'elle aurait fait :hesite:

Sur une autre note, je m'occupe de ma cousine pour la journée (1 an et demi), avec mon mec et ma sœur. Si j'avais encore des doutes, c'est fini :cretin:
Avatar du membre
Merlu
Localisation : Devant ton nez
Pronoms : il

Mû. a écrit : ven. 03 sept. 15:25 Je sais pas si je suis choquée ou rassurée de voir que ma mère est pas la seule à penser que je ne veux pas d'enfants à cause d'un truc qu'elle aurait fait :hesite:

Moi aussi, j'y ai eu droit, mais pas de la part de mes parents, plutôt d'un psychologue de comptoir (qui heureusement n'est pas réellement psy) qui était convaincu que j'étais CF parce que j'avais été maltraité. Or j'ai beau avoir un sacré pack de traumatismes (dont certains justement imputables à ce psychologue manqué), la maltraitance parentale n'en fait pas partie.
Cerveau tout cassé, gaffeur mais pas malveillant.
Avatar du membre
Roxie
Gardienne du trésor
Gardienne du trésor
Localisation : Je bouge beaucoup, alors partout !
Pronoms : Elle
Contact :

Peut-être qu'en faisant un parallèle avec les choix de carrière ça aiderait à leur faire comprendre que le fait que leurs enfants ne fassent pas les mêmes choix qu'eux sur tout aspect de leurs vies est normal et n'est pas systématiquement un rejet de leurs choix à eux ?

Ce n'est pas parce que vous ne faites pas le même métier qu'eux qu'ils remettent en question leur éducation. Pour le choix de faire ou non des enfants c'est pareil ?

Bon ça marche que si vous ne venez pas d'une famille en mode "entreprise de père/mère en fils/fille depuis trouze mille générations"
Avatar du membre
Orchidée
Localisation : De l'autre côté de La Manche

Sur un tout autre sujet, j'ai passé 3 jours avec mes nouvelles collègues avant la rentrée, surtout avec une française de 50 ans. Elle etbeaucoup de gens dans le pays où je suis me disent respecter mon choix, que de plus en plus de 'jeunes' le font, et qu'en gros il ne faut pas forcer la maternité aux gens qui n'en ont pas envie. :caprice:
Avatar du membre
Arya_13

Ce soir apero avec des collègues dont une qui a 2 petits enfants et qui en parle bcp (en plus je crois que son mari est pas très impliqué...). Ça faisait un moment que j'hésitais, je place un "moi je veux pas d'enfants", et trop bonne surprise, elle me dit qu'elle comprend complètement et que chacun ses choix tout ça :cheer:
Ça devrait être normal en vrai mais c'est cool !
Avatar du membre
Illusions

J'ai pensé à vous en lisant cette citation de Gisèle Halimi :
"Eh bien j’affirme que la maternité ne doit pas être l’unique horizon. Et que l’instinct maternel est un immense bobard à jeter aux poubelles de l’Histoire. Je n’y ai jamais cru. La vie n’a fait que confirmer mes intuitions. Alors j’insiste : soyez libres ! La maternité n’est ni un devoir ni l’unique moyen d’accomplissement d’une femme. Elle mérite réflexion, considération, sans aucune autocensure : pourquoi faire un enfant ? Sauver le monde ? Se reproduire ? Laisser une trace ? Ce doit être une décision prise en liberté, et en responsabilité, hors pressions bibliques ou conditionnement social. Un engagement réfléchi et lucide."
Elle peut aussi s'appliquer à tout le monde en réalité.
Avatar du membre
Nyx

J’ai lu le débat enflammé sur Madmoizelle, sous l’article sur les enfants bruyants dans les lieux publics et ça m’a fait réaliser que bien que childfree je n’ai jamais reçu trop de commentaires déplacés de la part de mon entourage. Les rares fois où c’est arrivé, c’était très ponctuel et de la part de personnes pas forcément très proches. Du coup, je me rend compte que ça m’a permis d’être très à l’aise avec cette décision et donc d’être beaucoup moins atteinte par les remarques. J’ai vraiment de la chance (meme si ça devrait être normal) parce que le soutient des gens qu’on aime ça rend vraiment la vie plus facile et douce!
Avatar du membre
Merlu
Localisation : Devant ton nez
Pronoms : il

J'ai lu aussi le débat, et on dirait qu'il y a deux camps:

-Les parents d'enfants parfois incalmables qui souffrent qu'on leur reproche d'avoir des enfants bruyants.

-Les gens qui souffrent à cause des bruits causés par les enfants.

C'est la situation typique où on a deux camps dont les aspirations sont légitimes, mais inconciliable, parce qu'il serait en effet assez malvenu de les chasser de l'espace public, et en même temps, ça peut être une torture pour les hyperacoustiques comme moi.
Cerveau tout cassé, gaffeur mais pas malveillant.
Avatar du membre
Nyx

@Merlu j’avoue que j’ai vu passer la suggestion, d’une bibliothécaire je crois, qui parlait de zones froides et chaudes et je trouvais que c’était une option intéressante. Adaptable à tout type de lieux, et qui permet d’accomoder les besoins de tout le monde sans pointer du doigt une catégorie de personnes. Bien sûr il y aura toujours du bruit dans les transports par exemple, et un enfant sage est calme à un moment peut peter une pile et se mettre à hurler (mais à ce moment là on ajuste et on change de lieux) mais je trouve que ça permet une organisation plus juste des espaces publiques.
Et oui je reconnais que les enfants peuvent être bruyants autant dans mon expérience ca a toujours été des adultes qui ont été inciviles et qui n’ont pas respecté les autres usagers. Les enfants on les remarque quand ils pleurent ou crient mais en fait je prend les transports avec des gamins tous les jours seulement la plupart du temps je les remarque pas parce qu’ils se tiennent bien finalement.

Après je reconnais que dans les lieux publics je suis dans ma bulle, j’ai pas d’angoisses particulières, je n’ai pas d’enfants et à part être une femme, je suis vraiment à l’aise donc fatalement j’ai vraiment une position idéale pour utiliser les espaces publics.
Répondre