Les plantes d'intérieur

Répondre
Avatar du membre
Lisabel
Bébétincelle
Bébétincelle

Coucou ici!
Je ne suis pas venue depuis longtemps mais c'est pour la bonne cause : je n'avais plus de problème xD
Notamment, je leur ai donné un meilleur engrais et plus souvent, et ça leur a fait du bien !
Par contre, du coup, les problèmes reviennent ...
Je n'arrive pas a comprendre ma petite préférée...
Une Calathea Léopardina...
Je crois que je l'ai trop arrosée donc là j'attends que la terre sèche bien... Mais. Elle a de plus en plus de feuilles jaunes, ça me rend très triste :(
Une idée, un plan de secours ?
Parce qu'à côté de ça mon pilea est un vrai roi, et la monstera adansonii se porte mieux que je n'aurai pensé !
Merci d'avance pour vos conseils experts !
P.S : je n'ai pas réussi a insérer ma photo qui semble être trop grosse. Mais si ça peut vous aider, j'essaierai d'en mettre une quand même !
Avatar du membre
Elanore

@Lisabel Si une plante jaunit ses feuilles après un excès d'arrosage, on peut suspecter un pourrissement des racines... :erf:
Il faut la dépoter pour vérifier. Tu peux m'envoyer une photo si jamais ;)
Avatar du membre
Irime

@Lisabel les calathéas sont super sensibles, je ferais des boutures dès maintenant au cas où tu n'arrives pas à rattraper la plante principale.
J'ai trop arrosé ma maranta une fois, et pas moyen de récupérer les racines, j'ai tout bouturé pour faire une nouvelle plante, elle est super bien repartie.
Avatar du membre
Lisabel
Bébétincelle
Bébétincelle

@Elanore @Irime :eek: je m'en occupe tout de suite !
(Je suspectais qu'il faille la dépoter, mais j'attendais... )
Mais je sais pas comment faire des boutures !
J'avais essayé de mettre des feuilles/tiges de mon pilea, qui avaient cassé, dans un verre d'eau, ça n'a jamais fait de racines :sad:
Par contre j'ai essayé avec des petites pousses qui partaient des racines et je viens de les mettre en terre ... :v:
Avatar du membre
Elanore

@Lisabel En fait le mode de bouturage dépend de la plante. On peut bouturer en eau facilement les semi-épiphytes (maranta, monstera, pothos, syngonium...), qui dans la nature rampent/grimpent le long des arbres et s'accrochent avec leurs racines aériennes, ce sont ces racines aériennes que l'on va faire pousser en les bouturant. (Je parle là des plantes d'intérieur tropicales, nos plantes de climat tempéré genre menthe ça se bouture bien en eau aussi pourtant ça grimpe pas). En fait ce sont les plantes qui poussent en mode "tige", la nouvelle feuille pousse sur la tige de la précédente. Ce n'est pas le cas des calatheas qui sont des plantes à rhizomes : la nouvelle feuille va sortir du sol en gros. On ne peut pas bouturer une calathea en coupant une feuille et en mettant la tige dans l'eau, elle n'a pas la capacité de sortir des racines de là. Elles se multiplient à partir du rizhome en créant des rejets.
Donc c'est plus compliqué à sauver quand elle est mal. En plus les calatheas c'est des grosses fragiles qui crèvent pour rien (à part la lancifolia qui est vraiment facile).
Mais ! L'avantage du rhizome c'est qu'il y a des réserves dedans. Un peu comme nos plantes à bulbes genre tulipe qui disparaît complètement en hiver et renaît au printemps grâce aux réserves dans le bulbe. Donc la calathea peut tuer toutes ses feuilles, t'as l'impression qu'elle est fichue, et en fait avec un peu de patience ça repart, du moment que la pourriture n'a pas cramé entièrement les racines et atteint le rhizome.
J'ai actuellement une calathea White fusion et une calathea médaillon qui sont dans ce cas. La médaillon est restée 3 mois sans aucunes feuilles et là elle est en train de m'en sortir 5 d'un coup (je pense que les températures hautes l'ont bien aidée). La White fusion n'a mis que 2 semaines à ressortir des feuilles après avoir suicidé toutes les anciennes. Dans les 2 cas j'avais encore de bonnes racines.
Bref ! Le mieux est de virer les racines pourries, et s'il en reste de bonnes c'est sauvable : la mettre idéalement dans de la sphaigne que l'on maintient humide (mais pas détrempée), et dans le coin le plus chaud possible de la maison (enfin pas à 40 degrés non plus hein :lol: l'idéal c'est 26 degrés environ).
Si pas moyen de se procurer de la sphaigne, terreau à semis + perlite, ne pas laisser sécher mais ne pas noyer non plus (c'est peut-être ça le plus délicat).
N'hésite pas si tu as des questions :clin:
Avatar du membre
Izanami
Pronoms : Elle

@Elanore
Je m'incruste parce que tu as l'air experte et que je me pose une question sur ma calathea :ninja:
Elle a fait 3 belles fleurs, qui sont là depuis un mois, et continuent à produire des plus petites fleurs (j'ai pas la terminologie :yawn:)
Depuis elle fait plus du tout de feuilles et je la trouve un peu mollasse. Est-ce qu'il faut que je coupe les fleurs à u moment donné ? Je sais que certaines plantes donnent toute leur énergie pour leurs fleurs et que parfois c'est mieux de les sacrifier du coup.
Avatar du membre
Elanore

@Izanami Oui c'est probablement ça ! Pour les plantes qu'on ne cultive que pour l'intérêt de leur feuillage donc typiquement les calatheas, il vaut mieux couper les fleurs car ça leur pompe leur énergie.
Si tu veux la rebooster un peu tu peux lui donner un engrais riche en potassium car la floraison pompe les réserves en potassium. Un engrais pour plantes fleuries ou moi j'ai celui là.
Il faut regarder la composition en NPK ça va être marqué genre NPK 6-8-9 (je donne des chiffres au pif, en l'occurrence celui que j'ai mis en lien c'est 4-8-14), le N c'est l'azote qui va favoriser le feuillage, le P c'est phosphore plutôt pour les racines, et donc le K c'est le potassium pour les fleurs. Il faut donc que le chiffre du K soit plus élevé.
Tu lui donnes juste là ponctuellement pour remonter les réserves en potassium, idéalement il faudrait faire une fois en arrosage et ensuite 2-3 fois par semaine pendant 2-3 semaines en foliaire c'est à dire en pulvérisation sous les feuilles (absorption plus rapide et évite de saturer le terreau), pas pur bien sûr, en respectant la dilution préconisée dans de l'eau, tu mets dans un pshit pshit de récup.
Et ensuite tu arrêtes, c'est juste pour reconstituer les réserves, parce que sinon tu vas stimuler l'apparition de nouvelles fleurs 😅 et tu repasses à un engrais équilibré (les 3 chiffres à peu près équivalents, genre 6-6-6 c'est très bien (il faut quand même qu'il y ait du K même si on ne veut pas de fleurs car là j'ai simplifié mais ça sert aussi pour d'autres choses, il faut un équilibre entre les éléments)).
Avatar du membre
Izanami
Pronoms : Elle

@Elanore merci beaucoup pour ces explications très claires et détaillées :jv:
Avatar du membre
Izanami
Pronoms : Elle

Bonjour ici !

Première vraie déconvenue avec mes plantes, j'ai ma Monstera andansonii qui est pleine de mouches de terreau :goth: Je crois qu'ils ont commencé à migrer vers ma Calathea (même s'il y en a très peu chez elle) mais les autres plantes semblent ne pas en avoir.
J'ai pulvérisé du savon noir dilué dans l'eau mais j'y crois moyen.

J'aimerais ne pas avoir à les rempoter parce que ce sont évidemment les deux qui ont eu le plus de fragilités ces derniers temps.

Est-ce que vous avez des astuces ?

J'ai vu qu'il existe des nématodes mais avant de dépenser 30€ j'aurais aimé avoir des vrais retours (et pas les avis du site qui les vend...)

Merci d'avance :fleur:
Avatar du membre
Onirinaute
Localisation : Montpellier

@Izanami arroser le moins possible, malheureusement dans des plantes tropicales tu risque d'être vite limitée... Couvrir le terreau de galets, graviers... pour qu'elles n'accèdent plus facilement à la terre, pulvériser au savon noir dilué toujours. Moi ça avait marché sur certaines plantes mais certaines y sont passées, et en plus c'était des plantes grasses donc probablement plus solides que ta monstera  :erf:
Jamais testé les nématodes, je ne peux rien t'en dire.
Avatar du membre
Elanore

@Izanami tu peux utiliser le Solabiol "insectes du sol" (j'en trouve à Botanic), c'est "naturel", ça vient d'une bactérie, validé en agriculture biologique. Ce sont des granulés à épandre en surface. Ça va tuer les larves, car le problème ce ne sont pas les adultes mais bien les larves qui peuvent attaquer les racines. Tu peux en mettre en prévention dans toutes tes plantes (il faut en remettre de temps en temps). Par contre l'action n'est pas immédiate donc en attendant il faut contrôler la population d'adultes, tu peux utiliser le savon noir et aussi mettre des pièges collants.
Vérifie quand même le degré d'infestation en sortant la motte du pot pour voir s'il n'y en a pas trop (ça fait de tous petits vers gris-transparents que tu vois bouger).
S'il y en a vraiment trop, ou si tu vois qu'ils ont commencé à attaquer les racines, le rempotage total (en rinçant les racines et tout pour éliminer les oeufs) sera indispensable.
Je trouve le produit très efficace mais au bout de 2-3 semaines. Donc maintenant j'en mets systématiquement en prévention, et j'en mélange même directement au terreau quand je rempote une plante.
(C'est pas écrit dessus que ça marche pour les mouches du terreau donc si tu demande à un.e vendeur.euse iel risque de te regarder avec des yeux ronds et d'essayer de te vendre des nematodes à 30 balles, tiens lui tête :happy: )
Ha et attention j'ai remarqué que quand j'ai une plante qui est soudainement envahie de moucherons et pas les autres, c'est que généralement j'ai de la pourriture racinaire, ça les attire...
Avatar du membre
Izanami
Pronoms : Elle

@Onirinaute merci! Je vais tenter de mettre des graviers

@Elanore ma Monstera avait effectivement eu un problème de surarrosage je pense, mais je l'avais dépotée et je n'avais trouvé aucune moisissure...
Je vais peut-être acheter ton produit pour ma Calathea (elle est énorme, j'ai vraiment pas envie de la rempoter pour quelques mouches) et rempoter/nettoyer la Monstera (qui en a vraiment plein là :/) en mettant du Solabiol dans le nouveau terreau.
Avatar du membre
Izanami
Pronoms : Elle

DP @Elanore Je suis malpolie ! Merci beaucoup pour ces conseils très précis :fleur:
Avatar du membre
Elanore

@Izanami attention avec le paillage avec des graviers ou autres, il faut en mettre une bonne couche pour bien les empêcher de passer (au minimum un bon cm d'épaisseur), c'est efficace mais ça ralentit le séchage donc il faut ajuster les arrosages. Une bonne solution peut être de mettre un pot en terre cuite si ce n'est pas déjà fait plutôt qu'un pot en plastique, ça permet au terreau de sécher plus rapidement.
Pour vérifier la pourriture racinaire tu le sais peut-être déjà mais au cas où : on ne voit pas forcément de moisissures mais les racines deviennent marron et molles au lieu d'être blanches et fermes, à peine tu tires dessus ça te reste dans les doigts. :fleur:
Bon courage avec ces saloperies de moucherons j'ai eu droit à de bonnes infestations c'est une vraie plaie !
Avatar du membre
Elanore

Izanami a écrit : jeu. 04 août 13:40 DP @Elanore Je suis malpolie ! Merci beaucoup pour ces conseils très précis :fleur:

Ho mais pas de souci, moi même étant sur smartphone j'ai tendance à vouloir écrire vite et oublier les smileys, j'ai toujours peur qu'on ait l'impression que j'écris de façon sèche et péremptoire :lunette:
Répondre